• Woman practicing yoga at sunriseLe point de départ de la méditation yoga est la concentration sur un seul objet, lequel peut être, indifférement, un objet physique (le milieu des sourcils, les bout du nez, un objet lumineux, etc.”, une pensée (une vérité métaphysique) ou Dieu (Içvara). Cette concentration ferme et continue s’appelle ekagrata (“en un seul point”) et s’obtient par la désintégration du flux psycho-mental.” Mircea Eliade, Techniques du Yoga. P.81imagesCASXVLN5

     

     

     

    PHOTOLISTE_20090622123025_inde_peinture_provenant__600_Autre manière de faciliter la concentration: l’érotisme (cf illustration couverture de L’art érotique hindou, Michel Angot). Encore qu’il faille réussir à déchiffrer des textes très compliqués.

    Mircea Eliade nous en livre quelques éléments.

    Dans le tantrisme (…)le maithuna (rapport sexuel effectif ou simple allégorie…) devient un exercice yogique. Son rôle est en premier lieu, de rythmer la respiration et de faciliter la concentration.(…) L’expérience érotique elle-même est investie de valeurs transsensorielles; par le maithuna on réalise, ou bien un état de béatitude et d’autonomie, homologuée au Nirvana…ou bien une conscience divine…”

    Mais attention… oui au plaisir, mais non à la reproduction.

    “”La béatitude érotique est utilisée comme une “expérience immédiate” pour obtenir cette concentration intégrale qui fut le but depuis toujours des yogins.

    La volupté joue, ici, le rôle d’un véhicule, car c’est par elle qu’on obtient la tension maxima qui rend possible la destruction de la conscience normale et l’instauration d’un état nirvanique.

    Mais la tension sexuelle ne se consomme pas, l’émission est arrêtée par un puissant jeu de l’imagination et par certains actes physiologiques. Cet “arrêt de semen”, crée un état trans-organique, paradoxal, par lequel le yogin croit pouvoir expérimenter la réalité ultime et s’incorporer une conscience divine.”

     Rythme du souffle et suspension …

    Le yoga originel (entreprise de renoncement au monde) est à la fois stérilisation et rétention complète.” Michel Angot

     En Occident, certains revendiquent banalement une pratique de “yoga sexuel”, où l’on tente par l’acte sexuel de faire monter la Kundalini (flambée extatique). A méditer…