Posted on December 3, 2009

[lang_fr]Rêve d'une maison de thé japonaise [/lang_fr] [lang_en]Dream of a Japanese Tea-Room [/lang_en]

[lang_en]It’s hard to find a beautiful space to practice Yoga. But it is as necessary as a reliable teaching method. If I could, I would choose a Japanese room with tatamis and shoji, these sliding paper doors. Or even better a tea-room (sukiya), reserved for tea ceremony as described by in The Book of Tea by Kakuzô Okakura.

SFSmith_061212_1805“The  tea-room is absolutely empty, except for what may be placed there temporarily to satisfy some aestetic mood. Some special art object is brought in for the occasion, and everything else is selected and arranged to enhance the beauty of the principal theme. One cannot listen to different pieces of musique at the same time, a real comprehension of the beautiful being possible only through concentration upon central motive.”[/lang_en]

[lang_fr]Difficile de trouver un beau lieu pour faire du Yoga.  Les salles sont souvent petites ou beaucoup trop vastes, peu éclairées, mal entretenues, froides voire poussiéreuses. Si je pouvais, je m’offrirais une pièce japonaise avec tatamis au sol et shoji sur les côtés, ces portes coulissantes de papier, laissant filtrer juste ce qu’il faut de lumière. Une pièce semblable à la chambre de thé (sukiya), réservée à la cérémonie du thé et décrite par Kakuzô Okakura dans Le Livre du Thé.

SFSmith_061212_1805“La chambre de thé est absolument nue, hormis les quelques objets qui peuvent y être placés provisoirement afin de satisafire l’humeur esthétique du moment. On y apporte, à l’occasion, une oeuvre particulière, et l’on choisit et dispose chaque élément à seule fin de réhausser la beauté du thème principal. Nul ne saurait en effet écouter plusieurs morceaux de musique en même temps. Car c’est la méditation sur le motif central qui rend possible la compréhension réelle du beau.[/lang_fr]